Les sentiers sacrés de l’Himalaya : en passant par Darjeeling

Avant de me rendre au Bhoutan, une envie de thé parfumé, ondulant dans la fraicheur matinale, s’est imposée à moi, vagues vertes parsemées de soies de couleur. Aussi, tout naturellement mon chemin a-t-il conduit mes mains vers l’Inde et la « Cité de la foudre », la verdoyante Darjeeling, lovée dans ses brumes, lambeaux de rêves et de légendes. Une escapade gourmande au pays du thé, une dégustation haute en couleurs et en émotions !

Boîtes de thé

La marée verte s’étend devant moi escaladant les versants ensoleillés sous un ciel mitigé où se perdent des morceaux de bleu enfumés de colère. Les saris récoltent avec douceur le précieux végétal, semant dans leur sillon des éclaboussures de soie, d’or et d’argent, magnifiques ailes de papillons qui ne déploieront jamais leurs ailes au grand air des cimes.

Les saris dans les théiers, nouvelle escale lors de ce périple au cœur de l’Himalaya sacrée laisse entrevoir sa finesse et la subtilité de ses couleurs.

Saris dans les théiersSaris des les théiers 2

Cette œuvre requiert encore quelques heures de travail, mais je ne résistais pas à l’envie de la présenter telle qu’elle m’est apparue, légère apparition au gout de thé.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.