Couleurs primaires

L’aventure musicale continue et avec elle, celle de l’écriture. Nous travaillons et répétons « Méditations urbaines » dans la perspective d’une autre représentation à l’automne. Mais un autre album se profile avec déjà trois chansons composées et deux écrites. Je voudrais profiter de mon expérience de peintre-plasticienne et parler des couleurs. Tout naturellement, l’album s’intitulera « Couleurs primaires », les trois couleurs maîtresses par lesquelles  passe la composition des autres, en de savants mélanges, subtiles ou francs.

20160701_180057

Le bleu, écrite et composée depuis un mois s’intitule « Au fond de tes yeux »: rythme lent, voix suave, déclaration d’amour, thème sacré dans le jazz !

Au fond de tes yeux

danse un paysage,

entre deux nuages

je vois ce que je veux.

Des vallées profondes,

tous les matins du monde,

la glace et le feu,

au fond de tes yeux.

Ton bleu m’envole dans les airs,

ne plus poser le pied par terre,

une aile douce qui se déploie

et qui me pousse dans tes bras.

Je regarde encore,

et trouve un trésor,

des métaux précieux,

au fond de tes yeux.

Alors je m’y perds

et c’est ce que j’espère,

me noyer dans le bleu

si profond de tes yeux.

Le rouge fait écho à certaines chansons de Claude Nougaro que j’adore. Un long fleuve chaud serpente à l’intérieur du corps, inondant d’une énergie impétueuse et hardie chaque cellule, chaque mouvement, chaque idée…

Je vois rouge

Besoin que çà bouge

Avancer droit devant soi

Gagner à chaque pas

En confiance

Sourire à la chance

Ne rien céder à la peur

Et annoncer la couleur

 La chaleur

du rouge dans le cœur

Réconfort

Du doute qui s’endort

Se tarit et j’en finis

Rivière de ma vie

Coule encore

En rouge et en or 

Je ne sais pas

où  cela me mène

Vide sous mes pas

Mais j’y vais qu’en même

Battements

Du rouge dans mes veines

Lentement

La couleur me ramène

A la vie

Horizons inconnus

c’est parti

Vers l’inattendu

Et j’y crois, j’y crois vraiment

Le rouge est en moi

Pour toujours

Le don de l’amour

Je ne sais pas, non ne sais pas

Où cela me mène

Un rouge éclat

Bondit de joie

Et coule dans mes veine

Je ne sais pas, non ne sais pas 

Où cela me mène

Un rouge éclat 

Bondit de joie

S’écoule et se répand au fond de moi…

Quant au jaune, la musique est composée mais les paroles sont encore à venir. Et suivra une cascade de couleurs inspirées par une émotion, une image, un visage…

Pour le moment, le bleu et le rouge ! Il ne nous reste plus qu’à travailler sur les arrangements, répéter les chansons en s’appropriant le texte, la ligne mélodique, les accords au point de s’évader sur de l’improvisation le plus possible. Ce n’est pas le plus facile mais c’est une telle joie !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.