La maison de l’or

Mes lectures me mènent loin dans le temps et dans l’espace et les derniers romans de chevet ont porté mes pas sur les traces des bâtisseurs égyptiens.

Fascinée depuis toujours par cette grande civilisation, je savoure les images et les destins qui se dévoilent au travers des pages : un village d’artisans très particulier, creuset de savoir-faire où nul ne peut pénétrer sans autorisation, La place de Vérité jouxte la vallée des rois et tout l’Art de la mort et de la vie éternelle sous le signe de Maât, grande déesse de justice et d’honneur.

Ma modeste évocation de ce lieu me réjouit pourtant dans sa sobriété et l’équilibre de ses formes. Les petites tesselles de terre peintes, tels des hiéroglyphes ponctuent la composition et soulignent les couleurs.

La maison de l’or ondule  comme les eaux  bleues du grand Nil.

DSCF7703

La maison de l’or. Huile sur toile et papier, tesselles de terre peintes, feuilles à dorer, bois et bois flotté, smalts de Venise.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.