Des livres et des couleurs

dscf5367

Des livres, encore des livres…Je m’attarde un moment sur ce thème qui me plaît beaucoup. La magie d’un ouvrage, son contact, les pages qui se livrent dans le mystère de ma chambre. Des personnages comme des présences, émanations de sentiments auréolées de couleurs, envahissent l’espace autour de moi.

Les livres renferment de précieux messages que seul le lecteur, dans le sein sacré de son âme, peut déchiffrer. Aussi, en une farandole de couleurs posées sur des étagères en lévitation, je les regarde et les entends, tendant une oreille fascinée.

dscf5368

Pile informelle, tour de Babel qui menace de s’effondrer…Chaque lecteur a sa façon de les ranger, au pied du lit ou du fauteuil, dans la bibliothèque où ils paraissent comme pétrifiés dans un sommeil sans âge.

J’ai réalisé ce tableau pour François, mon ami éditeur (Editions du Reflet), passionné de livres, d’écrits et de photos. Je trouve qu’il lui ressemble, à la fois structuré et un peu fou, camaïeu des couleurs et en même temps fantaisie d’un orange impromptu. S’il tend l’oreille un peu trop dans l’antre de son bureau , j’ai bien peur qu’il ne s’envole dans le chant sacré des livres, Ulysse au pays des sirènes.

dscf5369

Des livres et des couleurs. Huile sur toile.

Petits bricolages de l’été, suite…Un îlot de cuisine revisité

img_1970Puisque les murs de la maison se sont étoffés au point de ne plus pouvoir accrocher oeuvre qui vive, j’ai jeté mon dévolu d’artiste sur les parois de l’îlot de notre cuisine. La gamme de couleur définie et les matériaux récoltés (merci le web !), je me suis installée quelques heures par jour, assise sur le sol devant mes « châssis vierges » et ai opéré une savante transformation : patience et fantaisie ont été les mots d’ordre pour cette composition.

Mosaïques de bois, pâtes de verre et mosaïques de pierre, verre pailleté et martelé, tesselles de terre réalisées dans de la terre durcidur et peintes, carrelages et billes de verre composent ce joyeux assemblage. La lumière frappe les matières et les fait chanter dans des tonalités différentes. Le meuble sage et inerte, semble à présent vivant et offre au gré des visiteurs une impression toute particulière. En ce qui me concerne, je lui trouve un air d’autel du Moyen-Age, orné de pierres précieuses où se glissent quelques éclats d’or et d’argent.

Les petits bricolages de l’été : atelier meubles

20160902_121708

Juste un petit mot…Un petit meuble, style confiturier, récupéré alors qu’il voyageait vers la déchetterie ! Un bon ponçage, des couleurs, du cœur à l’ouvrage et une nouvelle histoire pour ce compagnon élégant et raffiné. Avec l’aide de Jean-Louis, un nouveau plateau comme un herbier, accueille des trouvailles à l’expression féminine façon boudoir : plumes, perles de terre, boutons de rose, boutons et laine, rubans…et tesselles de terre pour une composition abstraite. Un verre vient fermer le tout, emprisonnant à tout jamais cette scène, dans les méandres bucoliques d’une histoire qui se réinvente à chaque regard.

Un détour par Emmaüs et une nouvelle sellette tente une approche de la maison avec timidité. Son costume n’est pas vraiment dans le ton et je la sens très mal à l’aise du haut de ses années d’expérience : ses compagnons la boudent. Je vais l’aider dans son acclimatation en opérant du tri dans son dressing.

20160902_121813

J’ai gardé les mêmes couleurs que pour le confiturier car elles me réjouissent le cœur : belle présence, la douceur du rose et l’union seyante du couple noir et rose. Je la nomme « Moulin rouge », avec en mémoire, le souvenir de Satine, longues jambes et taille de guêpe.

L’été a été rempli de belles rencontres et entre autre, celle avec  le passé. Une nouvelle vie pour deux conteurs d’histoires !